A la fin du XVè siècle apparait le repaire de la Filolie petit vassal du comte de Périgord. La maison noble de Manègre dont Siméon de Vins est seigneur en 1497, est également vassale du comte de Périgord. "Le Périgord Méridional" de Maubourguet nous apprend qu'en 1530 le seigneur de Saint Geniès qui possède La Chapelle Aubareil est également vassal du comte. Dans "L' Histoire de Sarlat" Escande parle aussi de La Chapelle Aubareil à cette époque. En 1539, les armées de divers seigneurs attaquaient telle ou telle place forte et se livraient ensuite à toutes sortes de brigandages. " Le Régent de France accorda des lettres de sauvegarde*, pour se préserver des malfaiteurs, à l'abbé de saint Amand de Coly qui fut autorisé à changer la disposition de ses fourches patibulaires dans l'étendue de sa juridiction comprenant les paroisses de St Amand, Coly, Condat, Archignac, St Geniès, La Chapelle aubareil, Marcillac et St Quentin..." * Les lettres de sauvegarde plaçaient l'abbaye de Saint Amand sous la protection directe du Régent.
Son HistoireDe 1437 à 1547
Sources : Daniel Chavaroche